Connect
To Top

Père abandonnique qui s’ignore: réalité ou mythe ?

Et si on décidait d’être un bon papa ?

Nous arrivons à quelques jours de la fin du ramadan.

Nous avons eu un jeune homme qui nous demanda une question essentielle : comment puis-je devenir un meilleur papa?

En réponse à son interrogation, nous lui demandons : quel est son comportement actuel de père ? Et que pourrait-il améliorer ?

Il nous répondit ceci:

” Je suis un père distant.  J’ai eu un enfant que j’ai encore jamais vu. Aujourd’hui, il doit avoir au moins deux ans.

J’ai de bonnes excuses.  Je suis un chef d’entreprise. J’ai dû faire un choix entre rester avec la femme que j’ai mis enceinte et ma carrière.  J’ai dû choisir mon travail pour obtenir ma place au niveau du marché international

Ainsi je n’ai pas eu le temps de soutenir ni être présent durant la grossesse de la femme qui portait mon enfant.  

Et puis les femmes sont fortes et arrivent à s’en sortir sans nous. C’est  bien connu non?

Puis deuxièmement, je n’ai pas assisté à l’accouchement et je me suis pas donné la peine d’aller voir mon enfant.  J’avais trop de boulot. Et je devais donner une chance à ma première épouse, et rester avec elle pour élever nos six premiers enfants comme m’a suggéré ma très chère mère.

Le septième enfant fût un accident, j’en voulais pas.

Et puis 800 km nous séparait, on peut pas aimer ni s’occuper d’un enfant à distance.  Et moi j’ai pas le temps à perdre dans les avions et les aller/ retour.

De plus, je gagne 5000 euros  depuis peu mais je donne ce que je peux par mois à la mère, voir 150 ou 300 euros quelques fois. C’est nettement suffisant. Même si elle me dit le contraire car elle a dû arrêter de travailler pour s’occuper seul de notre petit garçon. C’est son problème, elle ne peut en vouloir qu’à elle-même. Les structures de garde existent et les nounous mais elle me dit qu’elle n’a pas assez d’argent pour ça. Et bien elle n’a qu’à se prostituer, c’est le plus vieux métier.

Moi je ne changerai pas mon comportement pour une femme qui ne veut plus de moi car je l’ai abandonné et parce que je ne serai pas à l’écoute de ses difficultés quotidiennes et maternels. Je suis qu’un homme.  Elle doit m’accepter comme je suis et avec mes défauts. Après, avoir un enfant ce n’est pas la fin du monde, il saura se débrouiller sans moi et au contraire il grandira mieux. Et deviendra un vrai homme, et non pas une femmelette. Il sera comme moi, je n’ai pas connu mon père, il avait plusieurs femmes et ne s’occupait pas de nous. On est devenu de “grands hommes”, on est pas morts.

Enfin pour les choses à améliorer, je pense que la situation est “parfaite”. Je suis un bon papa pour mes enfants.  Je paie une pension alimentaire et c’est suffisant. C’est le rôle des femmes d’éduquer les enfants et de les faire grandir.  Moi j’assure juste le côté matériel et financier avec un carton de mabawas (ailes de poulet) et un sac de riz. Et le tour est joué.  Je suis génial non?”.

Nous restons silencieux et après avoir pris une bonne inspiration et expiration nous lui expliquons les devoirs des parents et du père en particulier au regard des besoins principaux de l’enfant.

Mr, nous ne sommes pas là pour vous juger mais d’être à votre écoute dans un espace bienveillant et compréhensif.

Tout d’abord voici les besoins d’un enfant :

  1. Besoin de soins parentaux (cela passe par lui faire prendre un bain, le faire manger, changer sa couche etc)
  2. Besoin de protection (des dangers pouvant venir de lui-même et de l’extérieur)
  3. Besoin d’affection et de sécurité
  4. Besoin d’encouragement et de valorisation
  5. Besoin d’écoute et de communication bienveillante
  6. Besoin d’autonomie accompagnée
  7. Besoin de présence physique des deux parents et si distance (de contacts réguliers en appel ou autre et plus le prendre pendant les vacances)
  8. Enfin besoin de soutien matériel et financier tout au long de sa vie.

En reprenant cette liste modeste, il nous semble que vous cochiez que la dernière case. C’est une bonne chose de subvenir aux besoins matériels et financiers de son enfant.  Mais le besoin qui prime sur tout est certainement le besoin d’affection, cette nourriture affective indispensable pour le bon équilibre physique et psychique du petit être humain en plein développement.

Ainsi Mr, votre enfant a besoin de votre présence physique et de votre amour paternel plus que tous les biens matériels que vous pourriez lui offrir.  Et étant vous-même un enfant privé d’une figure paternelle, vous avez dû grandir avec une carence affective énorme qui vous aurait complètement déstabilisé et même rendu insensible. Ce qui aurait pour conséquence le manque d’empathie certains, c’est à dire que vous avez du mal à vous mettre à la place des autres en souffrance.  Car il est évident que vous n’avez certainement pas travailler votre propre souffrance. Vous n’avez pas pu également faire le deuil de l’abandon du père !

Vous semblez utiliser le mécanisme du déni et de la distance affective.  Vous vous rendez pas compte des souffrances éventuelles causées à autrui en particulier à vos enfants. Un père est plus qu’un père, il donne le meilleur de lui-même à sa progéniture.

Après cette mise au point sincère, le père qui cherchait un moyen de devenir un bon père resta silencieux, acquiesça en faisant un signe de la tête pour finir par nous confier sa vérité :”Je ne me sens pas capable de changer, je suis ce que je suis et le père idéal n’existe pas.  Vous m’en demandez trop. Ma priorité aujourd’hui c’est de plaire aux autres pour exister “.

Nous sommes conscients que l’être humain est bien une énigme pour l’humanité et surtout pour lui-même.

Ne soyons pas des parents parfaits mais des parents compréhensifs qui savent se remettre en question pour le bien-être de tous les enfants du monde entier.

L’amour de nos enfants n’est pas acquis, il faut travailler le lien avec eux pour le renforcer, le maintenir et conserver leur confiance en nous. Ce qui est important c’est qu’ils aient l’image d’un parent qui les aime et qui fait du mieux qu’il peut.

Sarah Issouf

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 8 =


More in Témoignages

News People d'ici et d'ailleurs. Mode, Tendance, Divertissement

Facebook ShongaPeople

Abonnez-vous à notre newsletter

©2018 ShongaPeople. Conception-Réalisation by Kaya.