Connect
To Top

Mise au point !

Une petite mise au point – et non des moindres – s’impose. Depuis quelques temps, la rédaction du journal acoua-info reçoit des commentaires sur ses publications éditoriales, diffusés notamment sur sa page Facebook. Ce qui est tout à fait normal. C’est le jeu dans une démocratie. C’est aussi le jeu des réseaux sociaux. Et aussi, au nom du sacro-saint de la liberté d’expression et d’opinion. C’est sain. C’est louable.

C’est très intéressant et bénéfique pour nous, d’une part, de recevoir des critiques surtout quand ces dernières sont positives ou constructives. Nous en avons, d’ailleurs, besoin pour nous améliorer. Nous corriger. Nous perfectionner pour réinventer et réaliser un journal optimal. Innover et approfondir notre ligne éditoriale. C’est indispensable. Logique. Convenons-nous en.

D’autre part, c’est moins intéressant d’être traîné dans la boue sans raison apparente. Publiquement plus est. Pour seul motif, le plaisir de critiquer et de nous calomnier sur ce réseau social car dans les faits divers publiés, les membres de la famille de l’auteur des faits ne sont pas contents du traitement éditorial. Or, à chaque fois, nous prenions toutes les précautions d’usage nécessaires et indispensables lors du traitement de ce genre d’actualité : recueillir toutes les informations possibles, ressourcer, contextualiser et vérifier l’exactitude des éléments factuels. Des témoignages fiables et solides pour corroborer l’information.

Notre objectif – et c’est le seul – est d’informer : offrir une information pertinente. Point barre. Nous comprenons votre profond malaise, votre amertume car cela concerne votre proche. C’est compréhensif. Mais, Nous sommes un rempart face aux multiples rumeurs qui peuvent pleuvoir de toute part. Et de nulle part. Notre rôle est justement de démystifier les rumeurs répandues comme une trainée de poudre pour en sortir la vérité. La réalité des faits. Raconter ce qui s’est passé en se basant sur des éléments factuels. Un récit objectif. Rationnel. Sans ambiguïté.

Une information pertinente nous permet à tous d’appréhender les choses avec discernement. Quand l’information est claire, exacte et précise, elle nous sert à nous enrichir et à éclairer nos jugements. Nous tenons à consolider et à garantir la confiance qui nous lit avec nos lecteurs et lectrices. Il en va de notre crédibilité. De notre intérêt journalistique. De notre engagement. De notre dévouement sans faille. Désintéressé.

Nous avons décidé de ne jamais mentionner le nom de l’auteur des faits de délinquance qui dérayent la chronique. Nous nous contentons de donner des indices, des descriptions, pour faciliter la compréhension de nos lecteurs et lectrices. La délinquance qui installe et aggrave l’insécurité. Nous ne leur donnons plus la visibilité médiatique. Nous, à travers ce choix, dénonçons à vive voix ces méfaits qui empoisonnent la vie de cité. Ces actes malveillants et irresponsables qui installent la peur et impactent le vivre-ensemble. Remettent ainsi en cause la cohésion sociale qui nous lit.

Nous ne les glorifierions plus. La gloire de la délinquance, ce n’est pas le genre de la maison. Nous préférions la gloire. La vraie. L’authentique. C’est un choix éditorial. Ce qui nous intéresse, c’est d’informer. Avec pertinence. Avec clarté.

M. Kaya, directeur de publication

1 Comment

  1. Avatar

    moina S

    21 février 2019 at 14 h 37 min

    Nous ne sommes plus au temps où le viol, simple exemple ici, doit être étouffé et que la victime doit en plus épouser son bourreau! Il est temps de grandir et de mettre les personnes face à leurs responsabilités. Nous sommes au 21eme siècle. Avec toutes les avancées qu’on connaît sur notre territoire, liaisons aériennes, mondialisation, internet, téléphonie, et j’en passe. Pourquoi les mentalités ne suivent-ils pas le mouvement? C’est peut être la le frein de notre développement au rythme des nouveaux émergents? Les outils sont là mais nous ne sommes pas prêt. Je suis d’accord avec OSHO “Pour ramasser les diamants. Il faut d’abord laisser tomber les cailloux qu’on porte dans nos mains.”

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 20 =


More in Agora

  • Père abandonnique qui s’ignore: réalité ou mythe ?

    Et si on décidait d’être un bon papa ? Nous arrivons à quelques jours de la fin du ramadan. Nous avons...

    Rédaction4 juin 2019
  • [Témoignages]. Trois questions à … Sarah Issouf

    Après avoir publié un article consacré aux difficultés rencontrées par les mères célibataires, Sarah Issouf, spécialiste de l’écoute humaine et de...

    Rédaction21 mai 2019
  • Mère célibataire : une réalité difficile banalisée !

    Alors que nous rentrons en plein mois de ramadan, un mois bénis où on jeûne et on accomplit de bonnes actions...

    Rédaction9 mai 2019
  • Nous vous aimons

    En ce jour de fête d’amour, nous, la rédaction de ShongaPeople, vous déclarons notre amour.  Nous sommes infiniment amoureux de vous. Nous...

    Kaya20 février 2019
  • Et que ça fasse des émules

    Le magazine Karibu Mag avec à sa tête Ibrahim Morisset, vient de nous montrer un exemple resplendissant dans l’élan de développement...

    Kaya19 février 2019
  • Une distinction encourageante

    Un des nôtres a été distingué parmi les quinze personnalités de l’année 2018 de l’île de Mayotte par le magazine Karibu...

    Kaya17 février 2019
  • Saint-Valentin. Vive l’Amour !

    Aujourd’hui, le jeudi 14 février 2019, comme chaque année depuis belle lurette, cette date est célébrée comme la fête des amoureux....

    Rédaction14 février 2019
  • “Chimique”, cette foutue drogue

    A Mayotte, nous n’en finissons plus de déplorer des conséquences néfastes de ce putain de drogue dénommée tristement “Chimique”. A chaque...

    Kaya13 février 2019
  • Shonga Lo !

    Welcome to ShongaPeople, un nouveau-né dans l’univers des médias disponible via Internet. ShongaPeople à l’ère du numérique. Ce nouveau ovni à...

    Kaya24 janvier 2018

News People d'ici et d'ailleurs. Mode, Tendance, Divertissement

Facebook ShongaPeople

Abonnez-vous à notre newsletter

©2018 ShongaPeople. Conception-Réalisation by Kaya.